26 November 2019

RDC: le FCC de Kabila se penche sur son avenir avec la coalition de Tshisekedi

La plateforme de l’ancien président Kabila s’organise trois jours de retraite à Kisantu, ville de la province du Kongo-Central. Le FCC, l’une des deux ailes de la majorité, doit passer en revue plusieurs sujets. Mais c’est son alliance avec la coalition présidentielle qui devrait dominer tous les autres, surtout en cette période de friction.

Les liens avec la coalition du président Tshisekedi seront inévitablement au cœur des débats. L’évaluation de l’alliance avec Cach sera, semble-t-il, le point majeur des discussions entre les caciques du FCC. Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ont certes décidé de construire une coalition pour gérer le pays ensemble, mais leurs partisans sont loin de les suivre dans cette direction.

Polémique née de la destruction des affiches

Dernière preuve en date, la polémique née de la destruction gratuite des affiches avec portraits du président de la République et de son prédécesseur. Jean-Marc Kabund, chef de la délégation Cach avait annoncé la suspension « jusqu’à nouvel ordre », des discussions avec le FCC pour outrage au chef de l’État. Son meeting devant les partisans de l’UDPS a suscité des vives réactions dans le camp pro Kabila. Et la réplique de l’ambassadeur Kikaya du FCC a rajouté à la tension.

La coalition peut-elle voler en éclats ?

À la suite de cette crise, Constant Mutamba, un membre éminent de la plateforme FCC a annoncé que cette dernière avait demandé la démission de Jean-Marc Kabund en tant que premier vice-président de l’Assemblée nationale. Des passes d’armes qui pourraient bien faire voler en éclats la coalition entre les pro-Tshisekedi et les pro-Kabila.