3 February 2019

RDC : le meeting de l’opposant Martin Fayulu s’est déroulé sans incident à Kinshasa

L’opposant congolais Martin Fayulu Madidi ainsi que la coalition LAMUKA qui le soutient étaient en meeting populaire samedi 02 février 2019 à l’espace Sainte Thérèse dans la commune de N’djili à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

Annoncé comme un meeting “de vérité” par les organisateurs, cet événement s’est déroulé dans le calme, la discipline et la sérénité tant dans le chef des acteurs politiques membres de la coalition LAMUKA que dans celui des militants, sympathisants et partisans présents sur le lieu.

Prévu à 11h, heure de Kinshasa, c’est finalement aux alentours de 15h que le meeting proprement dit a commencé devant plusieurs milliers de personnes.

Prenant la parole, Martin Fayulu a recommandé une minute de silence en mémoire d’Étienne Tshisekedi Wa Mulumba décédé le 1er février 2017 à Bruxelles de suite d’une embolie pulmonaire.

La vérité des urnes, le slogan de Fayulu

Tout au long de son allocution, celui qui continue de revendiquer sa victoire à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018, a promis à ses militants qu’il ne trahira jamais leur confiance placée en lui.

En outre, Martin Fayulu a annoncé une série de tournées dans les prochains jours sur l’ensemble du territoire national afin d’exiger ensemble avec ses électeurs, la vérité des urnes. Il a également appelé la communauté internationale à respecter la souveraineté de la République démocratique du Congo et de son peuple.

S’agissant de la main lui tendue par Félix Tshisekedi président de la RDC, Martin Fayulu a tout simplement rejeté celle-ci, arguant qu’il ne peut jamais accepter une telle démarche juste pour le pouvoir.

“Mon combat c’est pour le bien-être des Congolais. Je ne peux pas accepter une main tendue qui n’est pas propre. Nous exigeons tout simplement que la vérité des urnes soit établie”, a-t-il déclaré.


Une manifestation sans incident

Il sied de souligner que ce meeting s’est déroulé sans incident contrairement à d’autres manifestations de l’opposition qui souvent étaient réprimées par les éléments de la police.

Du début à la fin de l’activité, les militants de la coalition LAMUKA ont brillé par la discipline. Aucune casse n’a été enregistrée. À la fin du meeting, chaque participant est rentré chez lui dans le calme, tel que demandé par Martin Fayulu.

Un faible taux de participation selon la police

Selon la Police nationale congolaise, environ 3800 personnes ont pris part à ce meeting populaire alors que certains médias parlent de 15.000 voire 20.000 personnes.

Cependant, la police a déploré la présence de plusieurs mineurs au cours de cette manifestation organisée par la coalition LAMUKA.

Malgré la controverse, Moïse Katumbi a été représenté

Avant la tenue de ce meeting, plusieurs questions se posaient sur la participation du regroupement de Moïse Katumbi, Ensemble pour le Changement.

Contre toute attente, c’est le vice-président de ce regroupement, Pierre Lumbi qui l’a valablement représenté, et accompagné de quelques cadres qui le composent.


Un premier test réussi pour Félix Tshisekedi

Le déroulement du meeting de Martin Fayulu est vrai semblablement une première victoire du nouveau chef de l’État de la RDC, Félix Tshisekedi.

Il s’agit tout simplement d’une première manifestation organisée sous son règne et qui s’est déroulée dans le calme et la tranquillité totale.