Paix, liberté, démocratie

  • L’Etat est garant de la paix. La sécurité et la protection de tous les Congolais et de tous ceux qui ont choisi de vivre au Congo relèvent de ses missions fondamentales.
  • Chaque Congolais est libre de s’installer là où il le désire, de développer son génie et son talent, de s’épanouir et de devenir ce qu’il aspire à être dans sa vie.
  • L’Etat de droit est indissociable du respect le plus strict du principe de la séparation des pouvoirs et de la souveraineté du peuple qui choisit librement ses représentants par des élections démocratiques et transparentes.

Justice, égalité, travail

  • Tous les Congolais sont égaux devant la loi.  La justice est indépendante. Tout accusé est présumé innocent aussi longtemps qu’un jugement n’a pas été rendu. L’impunité est combattue et les privilèges ne sont pas tolérés. Nul n’est au-dessus de la loi.
  • L’Etat veille à combattre toute discrimination fondée sur le genre, l’âge, l’origine et les convictions, à garantir à tout citoyen une vie décente et à lutter contre les inégalités dans tous les domaines de la vie en société.  La mise en œuvre de la parité hommes-femmes est effective et la représentation de la femme est assurée dans toutes les Institutions.
  • Tout citoyen doit pouvoir vivre de son travail.

Education, famille, patrie

  • Chaque enfant congolais a accès à un enseignement de base gratuit et de qualité, ainsi qu’à la culture. Ces accès doivent permettre à tout jeune de s’émanciper et d’acquérir une capacité de discernement, un libre arbitre et un esprit critique.
  • La famille est une forteresse sur laquelle repose la société congolaise. Chaque enfant doit être protégé dans son foyer. L’Etat veille à l’encadrement des enfants abandonnés.
  • L’amour de la patrie constitue la base du civisme et de la citoyenneté congolaise.

Progrès, développement, solidarité

  • L’Etat fournit à tous les Congolais les services sociaux de base de qualité. Chaque Congolais doit participer à l’effort collectif de développement selon ses moyens et ses capacités.
  • La politique de développement est axée sur l’éradication de la pauvreté, la création de richesses et la juste répartition des fruits de la croissance.
  • L’Etat assiste les plus vulnérables, apporte secours et assistance aux victimes des catastrophes. Il organise la solidarité et rend effectifs les droits sociaux, socle de l’égalité et des libertés réelles.